Cartographie et photographie des monuments historiques

De Wiki de l'association clicc.

Sommaire

Motivations

L'inventaire des monuments historiques ou base Mérimée, est un base de données recensant les monuments historiques français. Celui ci contient des fiches descriptives de ces édifices, mais il lui manque deux types de données:

  • la géolocalisation (coordonnées) n'est pas exmprimée, on trouve au mieux une adresse pas toujours précise, qui ne permet pas de faire un géocodage automatique
  • il existe pour certains monuments des illustrations et photographies, qui datent pour la plupart du début de XXème siècle

Un extrait de la base Mérimée a été obtenu par le projet Wikipédia, contenant les noms, identifiants dans la base, adresse et date de classification. Ces informations sont représentées dans des tableaux sur un certain nombre de pages de la Wikipédia, dont les noms sont "Liste des monuments historiques de ..." (département, commune). Le format de ces données permet une exploitation automatique assez facile. Le projet Wikipédia a aussi pour ambition de fournir la géolocalisation de chaque monument et une photo, hébergée par Wikimedia Commons.

Le but de cette action est d'intervenir sur la page "Liste des monuments historiques de Tours", dont environ la moitié des monuments sont photographiés et une majorité géolocalisée. Le but est que tous les monuments soient géolocalisés de photographiés.

Les monuments historiques géolocalisés sous affichées sur une carte interactive, avec un marqueur bleu pour ceux qui sont photographiés, jaunes pour les autres.

Comment

Procédure pour les photos

  • prendre un cliché et le redresser, découper selon les besoins
  • mettre en ligne la photo grâce à l'assistant dédié, en fournissant l'identifiant du monument
  • mettre à jour la liste des monuments sur Wikipédia

Pour la géolocalisation, on s'efforce de repérer les coordonnées dans OpenStreetMap, ou bien sur les images cadastrales. Il est possible que ces sources ne permettent pas de localiser précisément, par exemple s'il n'y a pas de numéro de rue ou bien que la position d'un numéro est introuvable.

Pour les monuments impossibles à localiser, il sera nécessaire d'imprimer un plan d'une zone où on peut localiser le monument.

Supports à produire

Par un traitement automatique, on extraira la liste des monuments non photographiés et géolocalisés, ainsi que ceux qu'on a pas pu localiser et qui sont photographiés ou non.

On découpe géographiquement le travail à faire, pour l'imprimer sur plusieurs fiches. Chaque fiche comporte un plan avec les monuments à photographier reportés sur le plan, dont la liste est jointe à la fiche. On reportera aussi la liste des monuments non localisés. La liste se présente sous la forme d'un tableau à quatre colonnes:

  • numéro (de séquence dans la fiche, ce même numéro figure sur le plan)
  • nom
  • adresse (telle que décrite dans la base)
  • géolocalisé (case à cocher)
  • photographié (case à cocher)

Selon le statut des monuments, certaines cases à cocher sont pré-cochées sur l'imprimé. C'est aux personnes à qui sont confiées la fiche de cocher les cases à mesure que la position des monuments est déterminée ou bien qu'ils sont photographiés.

Mise en ligne des résultats

En s'aidant des annotations sur les fiches et du site OpenStreetMap, on peut déterminer les coordonnées des monuments localisés, et les inscrire sur la sur la page Wikipédia.

La mise en ligne des photos, avec cet assistant, peut être faite par un unique compte sur Wikimédia Commons, tout en créditant les auteurs des photos par leurs noms.

On veillera, dans les propriétés des documents mis en ligne, à les classer au moins dans la catégorie monuments historiques à Tours ou une catégorie apparentée si elle est plus pertinente. On créera aussi une sous-catégorie pour l'événement dans la catégorie des "chasses aux photos" de Commons, pour y ranger toutes les photos produites pendant cet événement.

Outils personnels
Liens CLICC